Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 13:31

Bandeau liste 8

Voici la liste du cdH pour le Sénat pour les élections du 13 juin prochain.

CANDIDATS EFFECTIFS

1 Francis Delpérée
2 Vanessa Matz
3 Pierre Migisha
4 Antoine Tanzilli
5 Aurore Tourneur
6 Carlo Di Antonio
7 Véronique Waroux
8 Brigitte Aubert-Verhelle
9 Nayyah Aynaou
10 Olivier Moinnet
11 Abdurrahman Yentir
12 Justine Comijn
13 Chloé Liessens
14 Luc Frank
15 René Collin

CANDIDATS SUPPLEANTS

1 Rodolphe Sagehomme
2 Marie-Eve Hannard
3 Vincent Girboux
4 Solange Mesdagh
5 André Cobbaert
6 Caroline Charpentier
7 Claire Lobet-Maris
8 Chantal Woitrin-Vinel
9 Louis Smal





Repost 0
Published by Laurent Daube - dans cdH
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 18:36

IMG 0415Au cours de la séance du Conseil communal de ce mercredi 28 avril, Denis Grimberghs a interpellé le Collège sur les processus d’évaluation des politiques entreprises par la majorité depuis le début de la législature. De fait, l'accord de majorité prévoyait une « évaluation régulière du travail de la majorité et une présentation de ce bilan au conseil communal et à la population ».

Pour le cdH, cette intention, qui figurait déjà dans l’accord de majorité de 2000, n’a pas été mise en œuvre à ce jour si l'on excepte les messages répétés d’autosatisfaction qui sont légion dans le Schaerbeek Info!

Concrètement, Denis Grimberghs a voulu savoir si le Collège entendait déposer une note à ce sujet alors qu'on a dépassé la mi-législature. « La question que nous devons nous poser », a-t-il souligné, « en fonction des ambitions et de l’intitulé de votre accord de majorité, c’est de savoir si, en cette année 2010, la commune de Schaerbeek est plus qu’en 2006 la "commune préférée pour sa qualité de vie" ».

Le chef de groupe du cdH schaerbeekois a encore rappelé que Démocratie Schaerbeekoise avait entrepris un tel travail sur l’évaluation à mi-parcours. On peut ainsi lire, dans le dernier numéro de la publication de DS, que le "bourgmestre en titre" leur aurait fait savoir, le 29 septembre 2009, que: « nous sommes en plein travail pour l’instant et prévoyons d’avoir terminé ce travail pour la fin de l’année (NDLR: 2010?). Il sera alors rendu public et vous pourrez bien sûr en obtenir une copie »!

Denis Grimberghs a rappelé que le cdH était disposé à aider le Collège dans cette tâche en l'interrogeant régulièrement sur l’évaluation qu'il porte à tel ou tel des aspects des politiques à mettre en œuvre en fonction de l'accord de majorité.

La réponse, sous forme d’autojustification de la part de Bernard Clerfayt, d’Isabelle Durant et de Cécile Jodoigne (même si seul le Collège était interrogé comme il se doit!) peut être résumée comme suit:

  • le travail est en cours; cela demande du temps à l’intérieur de la majorité (ce qui donne à penser que certains arbitrages sont difficiles entre ECOLO et le MR);
  • la commune n’est pas outillée pour faire ce travail: ce sont donc les politiques qui doivent s'en charger.

Pour le cdH, cette réponse est révélatrice:

  • d'un petit malaise face à une promesse non tenue;
  • de la non-définition d’indicateurs qui pourraient servir à évaluer régulièrement le travail accompli;
  • de l’absence d’évaluation « régulière » et donc l’abandon de cet objectif, même si, presque un an après la mi-législature, il y aura un petit bilan de la majorité en place (au mieux à la rentrée de septembre)!

En conclusion, s’engager à évaluer les politiques publiques, c’est bien; le faire, c’est mieux! Mais s’y engager et ne pas le faire, c’est ne pas tenir ses engagements!

Repost 0
Published by Laurent Daube - dans Gouvernance
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 09:54

logement_1.jpgLe cdH se bat, avec d’autres forces politiques et sociales, contre le fléau que représentent les logements insalubres et ceux qui exploitent la misère de leurs semblables.

Il existe, dans ce domaine, des outils au niveau national (loi contre les marchands de sommeil) et au niveau régional (normes du règlement régional d’urbanisme, Code du logement, service d’inspection régionale).

S’il est nécessaire de veiller, sans relâche, à appliquer ces dispositions, force est de constater que la position prise par la commune de Schaerbeek est d’un autre ordre.

Celle-ci a établi une directive qui vise à décourager toute division d’immeubles sur son territoire. Les motivations en la matière sont claires: il ne faut pas (sur)densifier la population dans les quartiers de Schaerbeek. Parmi les arguments avancés, le moins pertinent est sans doute le fait de considérer que l’augmentation du nombre de ménages fait croître le nombre de véhicules! Nous pensions pourtant que certaines formations politiques luttaient, tout comme le cdH, en faveur d'un accroissement du nombre de logements et d’une diminution de la pression automobile dans notre Région. Mais force est de constater qu'il y a loin des discours aux actes!

Bref notre commune a approuvé une directive interne (clairement, non publique!) qui est censée encadrer toute demande de permis relative à la division d’immeubles. Soulignons au passage qu'une nouvelle ordonnance régionale impose, depuis le 1er janvier 2010, qu'une modification du nombre de logements (à la hausse comme à la baisse) dans un immeuble doit faire l’objet d’une demande de permis.

Au-delà de cette directive, la commune prend deux nouvelles mesures:

  • l’inscription d’une disposition dans le nouveau règlement communal d’urbanisme (RCU), à l’enquête publique pour l’instant;
  • l’instauration d’une taxe sur les immeubles subdivisés en logements multiples non conformes à la législation urbanistique.

En ce qui concerne le RCU, nous aurions pu nous attendre à voir reprise, en toute transparence, cette fameuse directive interne au collège. Cela n’est pas le cas. Le texte du projet de RCU est très vague, au point que l'on peut se demander quelle valeur « règlementaire » ont des intentions si peu précises. Concrètement, la seule obligation en la matière consiste à prévoir, dans les immeubles dans lesquels seraient créés plus de trois logements, un local pour vélos!

Quant à la nouvelle taxe, il convient, tout d’abord, de préciser que la majorité MR/ECOLO escompte un beau rendement de celle-ci puisque 300 000 euros sont inscrits en recettes au budget dès la première année d’application du nouveau règlement! Par ailleurs, nous nous interrogeons sur la logique qui consiste à procéder à la taxation d’un comportement illicite alors que, dans les procédures de régularisation des infractions urbanistiques, il est déjà prévu une redevance de 1000 euros. Ajoutons le caractère très incertain de la connaissance et de la réalité des « infractions ». La documentation urbanistique laisse à désirer et la question de l’obligation d’un permis pour diviser un immeuble (sans travaux nécessitant un permis par ailleurs) n’a été tranchée que depuis l'application de la nouvelle législation régionale. Passons sur le niveau assez prohibitif de la taxe (75 euros / mois et par unité de logement) et sur les risques de répercussion de pareille taxe sur les locataires… Il nous semble anormal que l’on entrave l’action des propriétaires de bonne foi qui doivent parfois diviser leur immeuble pour faire face aux évolutions familiales et aux ressources financières nécessaires pour acquérir et entretenir leur propriété.

Ajoutons encore que les besoins de Bruxelles en matière de logement aboutiront inévitablement, si on ne veut pas « étaler la ville à la campagne », à une densification plus importante dans notre Région et, en conséquence, également à une diminution de la taille des logements actuels, comme c’est déjà le cas pour les logements neufs.

Repost 0
Published by Denis Grimberghs - dans Logement
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:56

Logo_union_Fait_la_force.jpgNous vivons hélas, suite au choix irresponsable d’un parti, une crise politique et institutionnelle extrêmement grave pour l’avenir de notre pays, déja victime d’une crise économique et sociale qui a mobilisé toutes nos énergies.

Plus que jamais, nous devons dire « NON », comme en 2007, aux extrémistes et à ceux qui veulent scinder la Belgique. Plus que jamais, nous devons dire « OUI », comme en 2010, à ceux qui, comme nous, veulent continuer à vivre ensemble et à rechercher des solutions de réformes équilibrées respectant chaque communauté.

Oui, notre Pays en vaut la peine! Oui, nous y sommes attachés! Oui, la rencontre des cultures et des langues est un plus! Oui, le respect des francophones est un devoir! Oui, nous pouvons réussir la cohabitation entre les citoyens flamands et francophones! Oui, nous pouvons encore avoir un projet mobilisateur en commun dans une Belgique moderne! Oui, nous pouvons réformer notre pays mais sans le vider de sa substance!

Alors, concluons un nouveau Pacte de Respect et de Solidarité entre les Belges et donnons un avenir à notre Pays!

Plus que jamais en 2010, à chaque moment de notre vie en société, dans le monde comme en Belgique... l’union fait toujours la force!

www.lunionfaitlaforce.eu

Repost 0
Published by Joëlle Milquet - dans cdH
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 15:44

Crossing.jpgDans le Schaerbeek Info du 28 avril dernier, notre Bourgmestre empêché nous informait sur la mise en chantier liée à la rénovation du Crossing. Au cdH, nous avons systématiquement, lors des débats qui émaillèrent ce dossier, soutenu le Collège dans sa volonté de rénover cette infrastructure devenue, au fil du temps, un véritable chancre urbanistique.

Dans ce sens, le Collège, défend l’idée d’ériger un « véritable pôle footbalistique » à cet endroit. Pour le cdH, un projet d’une telle dimension ne peut se faire sans l’implication du plus grand nombre, soit plus de mille personnes foulant les pelouses au quotidien. Dit autrement, il ne trouve sa légitimité que si les actuels clubs résidents (Racing de Schaerbeek et Kosovo) adhèrent à ce projet. C’est le concept même de la démocratie locale, au sens noble du terme, dont notre Collège se fait régulièrement l’écho.

Pourtant, force nous est de constater qu’entre les slogans et la volonté d’intégrer les acteurs concernés dans ce processus, il n’y a qu’un pas, voire un gouffre, que le pouvoir local a osé franchir.

Les clubs résidents ont récemment introduit une interpellation citoyenne au Conseil Communal afin d’y manifester leur désappointement, voire leur courroux, dénonçant l’avenir incertain qui plane sur leur projet. Autrement dit, le Collège construit un contenant sans en évoquer le contenu. Pourtant, en 2005, notre Chef de Groupe, Denis Grimberghs, déposa une motion qui fut approuvée par l’ensemble des formations politiques présentes au Conseil communal, explicitant les modalités techniques entourant ce dossier. Ladite résolution invitait le Collège à mener, en parallèle, un projet sportif de nature à rencontrer les besoins du plus grand nombre. Cinq ans plus tard, le contenant devient réalité. Pour le contenu, advienne que pourra... surréaliste!

Au cdH, nous considérons que cette situation est inacceptable. A l’instar des clubs sportifs, nous nous interrogeons sérieusement sur les véritables motivations du Collège en la matière. En effet, lors des échanges provoqués par l’interpellation citoyenne, il est apparu que le Collège ne souhaitait pas reconduire les concessions sous forme de conventions octroyées aux clubs résidents. L’indication est claire: à terme, les clubs actuels risquent bien d'être amenés à disparaître afin de faire place à un projet dont on ne nous dit rien et qui rend fou plus d’un footballeur!

Pour Bernard Clerfayt, il s'agira -je cite- d'un « projet enthousiaste, solidaire qui nécessite du courage et qui permet de dépasser les replis sur soi, les égoïsmes, les rancoeurs… ». Pour le cdH, c’est un peu facile. Cette tension, perceptible jour après jour au sein des clubs de football, n’est que la conséquence d’une politique générée par l’autorité communale, propriétaire de l’infrastructure.

Un projet à taille humaine ne peut se faire sans que nos concitoyens ne s'identifient à celui-ci et ne se l'approprient. Le sentiment d’appartenance est une des clés favorisant l’adhésion du plus grand nombre. Or il semble ici que ce concept ne soit pas partagé par le Collège. Celui-ci, tactiquement, se réfugie derrière des mots dont les maux sont manifestes sur le terrain!

Alors, concrètement: parachutage d’un autre club, fusion entre différentes entités locales, spoliation de l’outil par l’autorité communale? Actuellement, les clubs sont désemparés mais surtout livrés à eux-mêmes.

A titre personnel, je me suis rendu dimanche dernier sur les lieux afin d’assister au match du Racing jouant la montée dans sa division. Autant vous dire que, du match, je n’ai pas vu grand-chose… Sujet à une multitude de questions quant à l’avenir des clubs résidents actuellement sur le site, je n’ai pu apporter d’éléments de nature à les rassurer. Pire, quatre jours sans électricité, lors de ma visite, confortent les usagers dans leur point de vue, en l’occurrence, que le Collège aurait adopté la « stratégie du dégoût » afin de rencontrer leur objectif tendant à faire déguerpir des lieux les locataires actuels. Personnellement, je suis choqué de constater que les clubs, qui mangèrent du pain noir pendant plus d’une décade, sont aujourd’hui menacés de mort… sportive!

Repost 0
Published by Mohamed El Arnouki - dans Sports
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 07:59

Groupe_cdH_1030.jpgLe cdH participe activement à la vie communale au travers de ses mandataires locaux. Il ne demande qu’à promouvoir, avec votre soutien, une commune encore plus attractive, durable et solidaire.

Qu’elles aient trait à l’emploi, au logement, à la mobilité, à l’éducation ou encore aux affaires sociales, le cdH relaie régulièrement les préoccupations des citoyens; ses mandataires n’hésitent pas à prendre leurs responsabilités dans des dossiers qui touchent au quotidien des Schaerbeekois.

Le cdH à Schaerbeek, ce sont des mandataires fédéraux, régionaux et communaux mais aussi des militants et des sympathisants, issus de tous les quartiers de notre commune. C’est une équipe dynamique et diversifiée qui s’est renouvelée au fil des ans sous la houlette de son chef de file, Denis Grimberghs, ainsi que de mon prédécesseur, Jean van Rossum, que je salue ici pour le travail accompli ces trois dernières années.

Schaerbeek est à la croisée des chemins: après plus d’une demi-législature à dominante turquoise (MR-Ecolo), il nous importe aujourd’hui de vous rappeler nos principaux engagements. Dans ce cadre, nous vous invitons à découvrir notre nouveau blog et à y revenir régulièrement.

Nous y attendons vos réactions et sommes à votre disposition si vous voulez vous aussi prendre part au débat local dans l’optique d’opposition constructive qui est la nôtre.

Repost 0
Published by Le cdH de Schaerbeek - dans cdH
commenter cet article

Newsletter mensuelle

Rechercher

Rejoindre le cdH

Réseaux sociaux

facebook 32   

Articles Récents

  • La plaine de jeux du parc Lacroix à nouveau accessible
    Les habitants du quartier Verboekhoven vont pouvoir retrouver un peu de calme et de verdure. Le parc Lacroix, situé derrière le terrain de sport de l’avenue Princesse Elisabeth, a rouvert ses portes! Il avait dû être fermé pour des raisons de sécurité....
  • Tout savoir sur le futur quartier Josaphat
    - flyer_josaphat_03.2017.pdf Le futur quartier Josaphat n'est pas encore sorti de terres, mais il suscite déjà la curiosité. Afin de répondre à toutes les questions et d'établir un dialogue avec toutes les parties prenantes, la SAU (société d'acquisition...
  • Saisissant avant - après avenue Rogier
    La façade de l'immeuble avant et après rénovation L'immeuble appartenant à l'école Sainte Marie la Sagesse a fait peau neuve avec l'aide de nombreux acteurs. Délaissé, il était sur le point d'être taxé comme immeuble à l'abandon. Il accueillera bientôt...
  • Reyers: Schaerbeek entendue !
    Le réaménagement de Reyers a connu une nouvelle étape positive avec l'annonce de la modification des plans concernant les trémies, qui passeront à une bande de circulation. Le détail à découvrir dans l'article du Soir du 4 juillet 2017.
  • Compte 2016, le boni est au rendez-vous
    Le Soir du 23 juin traitait du compte 2016, et notamment du boni de 6 millions, résultat d'une diminution des dépenses (85% du budget seulement a été consommé). Réduction des dépenses mais également augmentation des rentrées, avec 1,18 millions d'euros...

Dans les médias

La Scancar, nouvelle arme contre la fraude

(La DH, 03/06/2016)

 

Le boulevard Albert II à une bande: un chantier "inutile" selon Schaerbeek

(RTBF, 27/04/2016)

Un nouveau parking place Lehon

(RTBF, 26/04/2016)

Schaarbeek plant drie ondergrondse parkings

(Bruzz.be, 21/04/2016)

Schaerbeek s'estime lésée et attaque l'Etat

(L'Echo, 20/04/2016)

Viaduc Reyers: les travaux reprennent mais la Commune est perplexe

(RTBF, 11/04/2016)

Viaduc Reyers: et la concertation?

(Le Soir, 09/04/2016)

Plan bus: Schaerbeek attend la ligne 56 avec impatience

(Le Soir, 18/03/2016)

Stationnement: l'alternative zonale de Schaerbeek 

(Le Soir, 06/11/2015)

Wi-Fi gratuit opérationnel place Colignon
(La Libre, 24/10/2014)

Schaerbeek: le stationnement est désormais payant jusqu’à 20 heures
(Le Soir, 29/08/2014)

Le viaduc Reyers, bientôt la fin
(Télé Bruxelles, 25/08/2014)

Reyers: les experts envisageraient la démolition complète du viaduc
(RTBF, 25/08/2014)

En route vers une destruction du viaduc Reyers?
(La DH, 25/08/2014)

Viaduc Reyers: «80% de chances qu'on le démolisse» selon l'échevin Grimberghs
(La Capitale, 25/08/2014)

Les potagers de la rue Navez sauvés
(La Libre, 12/05/2014)

Il manque une vingtaine de plaines de jeux!
(La DH, 10/02/2014)

Pour une taxe régionale sur les antennes
(La DH, 13/12/2013)

Du Wi-Fi gratuit partout!
(La DH, 11/10/2013)

En gonflant la taxe, Schaerbeek incite ses entreprises à ouvrir leurs parkings la nuit
(RTBF, 10/10/2013)

Schaerbeek veut convaincre les entreprises d'ouvrir leurs parkings aux riverains
(RTBF, 04/10/2013)

L'interview: Denis Grimberghs
(Télé Bruxelles, 26/09/2013)

Gemeente Schaarbeek deelt zijn parkeerplaatsen
(brusselsnieuws.be, 26/09/2013)

Schaerbeek partage ses parkings
(La Libre, 26/09/2013)

Augmentation du prix des stationnements à Bruxelles
(RTL-TVI, 01/08/2013)

Où peut-on encore lâcher Médor?
(La DH, 05/07/2013)

Ils évitent de payer leurs amendes d'horodateur grâce à une plaque étrangère
(RTL-TVI, 21/06/2013)

Les redevances impayées des plaques étrangères
(La Libre, 21/06/2013)

"Distinguons les Bruxellois des navetteurs!"
(La DH, 31/05/2013)

Meiser voit poindre le bout de son tunnel
(Le Soir, 02/03/2013)

L’immobilier neuf est-il plus avantageux que l'ancien, ou l'inverse?
(Le Soir, 28/02/2013)

"REB? Une fausse bonne idée!"
(Le Soir, 09/02/2013)

Un échevin en totale immersion
(La DH, 07/02/2013)

Les sabots, bientôt à Bruxelles?
(Télé Bruxelles, 19/12/2013)

Documents utiles