Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 11:28

bruleur-570.jpg

Voilà maintenant 9 ans que Schaerbeek gère ses espaces verts de manière différenciée, sans avoir recours aux pesticides! Ceci en fait une commune pionnière, anticipant largement l’ordonnance adoptée récemment en Région de Bruxelles-Capitale et relative à cette matière.

Depuis le 1er mars 2014, en Région bruxelloise, il est interdit d’utiliser des pesticides dans les lieux et bâtiments accueillant des groupes vulnérables comme les plaines de jeux pour enfants, les aires de consommation de boissons et nourriture, les cours de récréation, les espaces de détente des crèches.

Cette interdiction a été édictée par l’ordonnance relative à une « utilisation des pesticides compatible avec le développement durable en Région de Bruxelles-Capitale », votée par le Parlement bruxellois en 2013 et entrée en vigueur le 21 juin 2013. Pour Mohamed El Arnouki, Echevin schaerbeekois des Espaces verts, « Nous ne pouvons que nous réjouir de voir cette manière de gérer les espaces verts, beaucoup plus respectueuse de la nature et de l’environnement, se généraliser dans toute la Région bruxelloise. Schaerbeek a vraiment joué un rôle de commune-pilote et nous pouvons en être fiers! ». Et, à partir du 31 décembre 2018, toute utilisation de pesticides sera interdite dans l’ensemble des espaces publics bruxellois.

Il faut dire que le recours aux pesticides de synthèse (insecticides, fongicides, herbicides) présente de nombreux risques pour la santé publique et l’environnement: déséquilibre des éco-systèmes, menace directe pour les abeilles et certaines espèces d’oiseaux, développement de pathologies chroniques, ...

pre-fleuri-570.jpg

A Schaerbeek, depuis 9 ans, on gère donc les espaces verts de manière différenciée sans avoir recours aux pesticides. Concrètement, le Service des Espaces verts a développé diverses alternatives préventives et curatives au désherbage chimique, en fonction des sites à entretenir: désherbage mécanique ou thermique pour les trottoirs et les sentiers, utilisation de copeaux de bois ou de plantes couvre-sol dans les massifs et les sous-bois, contrôle de la pousse d’adventices dans les fosses d’arbres, ...

La commune s’illustre également dans la lutte biologique en utilisant des prédateurs naturels pour combattre certains ravageurs. Ainsi, rue Masui, on a fait venir des larves de coccinelles indigènes pour dévorer les cochenilles pulvinaires qui se trouvaient sur les feuilles des arbres. Dans les serres communales également, cette pratique, inventée en Chine vers l’an 400, est utilisée pour lutter contre les pucerons et les mouches blanches.

« Qui plus est, notre commune favorise toujours davantage les plantes indigènes et la biodiversité des espèces choisies: c’est le retour de la nature en ville! », souligne Mohamed El Arnouki. C’est ainsi qu’ont notamment été créés les prés fleuris de l’avenue Louis Bertrand et du parc Josaphat. Ces espaces plantés d’espèces sauvages, dont certaines menacées, offrent aux insectes de quoi manger (feuilles, racines, ...), des fleurs à butiner, un abri pour se protéger. Bref, un vrai jardin d’Eden pour les papillons, abeilles et autres coccinelles, de plus en plus rares en ville et pourtant très utiles.

Repost 0
Published by Mohamed El Arnouki - dans Espaces verts
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 11:02

rachid-el-harnouki-570.jpg

Dans le cadre des ses activités de soutien aux projets de coopération et d’aide au développement dans les régions rurales d’Al Hoceima, la Fédération des Espoirs d’Al Hoceima-Nador et ses nombreux partenaires publics et privés organisent une grande soirée de Solidarité le dimanche 27 avril prochain.

Cette Soirée de solidarité internationale se déroulera sur le territoire de la commune de Schaerbeek qui, dans le contexte d’un accord de coopération, est jumelée depuis une décennie avec celle d’Al Hoceima, petite ville du Nord du Maroc. 

L’objectif de cette soirée, mélangeant présentations, concerts et projections, est de présenter et soutenir le projet particulier de 'minibus scolaires' qui consiste en la mise à disposition des écoliers, dans des zones rurales ciblées, de minibus pour les doter d’un moyen leur permettant d’effectuer, dans de bonnes conditions, leurs déplacements scolaires ou liés à leurs activités à l’intérieur et en dehors de leurs villages. 

Ce projet fait partie du concept plus vaste de 'La Caravane du savoir', projet initié début 2010 et porté par la Fédération des Espoirs d’Al Hoceima-Nador. Ce vaste projet comporte une dizaine d’actions programmées pour les années à venir et qui visent à venir en aide aux écoliers vivant dans ces milieux ruraux en assouplissant les conditions, difficiles, d’accès à l’éducation et en favorisant leurs chances d’accéder au savoir. Un soutien aux coopératives féminines de ces régions est également mis en œuvre car les revenus découlant de la vente de leurs produits sont injectés par les femmes en charge de ces coopératives dans l’éducation et la scolarité de leurs enfants.

Pour Mohamed El Arnouki, Echevin de la Solidarité Internationale, qui soutient cette activité, « en participant à une telle soirée, les Schaerbeekois peuvent à la fois découvrir une réalité bien différente de celle vécue ici et apporter leur soutien à un projet important de solidarité Nord-Sud. Je vous encourage même à y participer en famille afin de sensibiliser nos enfants et nos jeunes à cette solidarité ».

Informations pratiques

Repost 0
Published by Mohamed El Arnouki - dans Solidarité Nord-Sud
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 10:45

place-dailly.jpg

Tel est en tous les cas le souhait de la commune de Schaerbeek. En effet, celle-ci a écrit récemment un courrier en ce sens à l’Agence régionale de Stationnement, parking.brusselsainsi qu’à la Ministre bruxelloise de la Mobilité qui en a la tutelle pour demander qu’un parking souterrain y soit construit.

En 2012, la commune avait fait réaliser une étude de faisabilité technique et financière de parkings souterrains et d’évaluation de leur localisation potentielle sur le territoire schaerbeekois. Dans cette étude, trois sites potentiels ont été mis en évidence: la place Dailly, le tronçon Lehon-Colignon et le square Riga.

« Encore accrue par le boom démographique, la pression du stationnement sur l’utilisation de l’espace public schaerbeekois est de plus en plus forte. Peu d’alternatives hors voirie existent à Schaerbeek, bien que nous cherchions à développer depuis de nombreuses années des collaborations avec les propriétaires d’emplacements de places de stationnement disponibles en dehors de leurs heures d’ouverture », explique Denis Grimberghs, Echevin de la Mobilité.

L’Agence régionale de stationnement, nouvellement mise en place, s’est vue attribuer dans ses missions la construction et la gestion de parkings publics. La place Dailly étant une place régionale, ellemême située dans un quartier d’intérêt régional, à la frontière de plusieurs communes et où la saturation de stationnement est importante, le Collège a donc officiellement demandé à l’Agence régionale de stationnement et à sa Ministre de tutelle de prendre en charge cette infrastructure et d’en prévoir les financements consécutifs. Le Collège espère qu’une décision favorable sera prise rapidement par les autorités régionales à ce propos.

Pour le deuxième parking autour de la place Lehon, la commune est en train de rédiger un cahier des charges qui devra être publié dans les prochains mois afin de trouver un partenaire privé pouvant financer l’opération.

Le développement d'un parking souterrain au square Riga sera quant à lui examiné dans le cadre des études en cours relatives au tracé du métro.

Repost 0
Published by Denis Grimberghs - dans Mobilité
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 16:44

renouee2-570.jpg

Renouée du Japon, berce du Caucase, fraisier des Indes... derrière ces noms qui résonnent comme autant d’invitations au voyage se cachent en réalité des plantes exotiques invasives qui constituent un danger pour l’environnement et la biodiversité. Avec l’arrivée du printemps, elles réapparaissant de plus belle: alors, soyez vigilants!

Une plante invasive est une espèce exotique qui ne pose pas de problème dans son milieu d’origine mais qui, une fois introduite dans un nouvel environnement, se comporte comme un envahisseur au détriment des plantes indigènes. Comment? En captant la lumière, en émettant des toxines dans le sol ou en fixant l’azote au détriment du développement des autres végétaux. Qui plus est, leur mode de reproduction est généralement très rapide.

On rencontre ces plantes invasives partout: dans les forêts, le long des cours d’eau ou des voies ferrées, dans les terrains vagues et jusque dans nos parcs, jardins et potagers. En proliférant, ces plantes appauvrissant la biodiversité du nouveau milieu qu’elles colonisent et représentent une menace au niveau écologique mais aussi économique et sanitaire.

Il est donc important d’agir pour éviter la propagation de ces espèces invasives et pour contenir et éradiquer les foyers existants. A Schaerbeek, le service Propreté et Espaces verts mène une politique déterminée en la matière, qui l’a conduit à intervenir notamment au parc Josaphat, au sein de l’espace Kessels, avenue Jan Stobbaerts ou encore place Masui.

mel-300.jpgMais l’Echevin des Espaces verts, Mohamed El Arnouki, souligne que la lutte contre les plantes invasives*, pour qu’elle soit efficace, doit être l’affaire de tous. Avec l’arrivée du printemps vont ainsi réapparaître la renouée du Japon et la berce du Caucase. Vous trouverez ci-dessous quelques trucs pour les reconnaître et les éradiquer.

Et n’hésitez pas à envoyer un e-mail à l’adresse espacesverts@schaerbeek.irisnet.be pour signaler la présence d’une telle plante sur l’espace public ou pour demander des conseils pour en venir à bout.

* La liste des plantes invasives peut être consultée sur le site www.alterias.be.

berce3-300La berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)

Comment la reconnaître?

La Berce du Caucase est caractérisée par des tiges épaisses, des feuilles mesurant de 50 cm à 1 m et des fleurs blanches en ombrelles. Il s’agit de la plus grande plante herbacée d’Europe: elle peut atteindre jusqu’à 3,5 m de haut! Attention: elle sécrète aussi des substances toxiques pour l’homme. Toute personne ayant été́ en contact avec la berce du Caucase et s’exposant ensuite au soleil risque de graves brûlures.

Comment l’éradiquer?

Coupez la plante dans la partie supérieure de sa racine ou au ras du sol avant la montée en graines. Une seule plante peut en effet produire plusieurs dizaines de milliers de graines. Les désherbants chimiques sont sans effet. En outre, les déchets doivent être incinérés (emballés dans des sacs blancs) et ne peuvent être compostés.

 

 

La renouée du Japon (Fallopia japonica)

renouee1-570.jpg

Comment la reconnaître?

La renouée du Japon se distingue par la rapidité de son développement: elle croît de plusieurs centimètres par jour! Reconnaissable à ses tiges segmentées pouvant atteindre 3 m de hauteur et 2 m de largeur, elle se présente généralement sous la forme de fourrés denses et impénétrables.

Comment l’éradiquer?

Armez-vous de patience: la renouée du Japon est un adversaire coriace! La meilleure méthode consiste à arracher délicatement les plantes avec leurs racines, au moins deux fois par an. Veillez à limiter le risque de dispersion des plants arrachés: ceux-ci pourraient générer de nouvelles racines. Là encore, les déchets doivent être incinérés et ne peuvent être compostés.

Repost 0
Published by Le cdH de Schaerbeek - dans Environnement
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:37

cyclone-a.jpg

Fondé en 1987 par deux Schaerbeekois, cela fait maintenant plus de 25 ans que Cyclone A (contraction de « Cycle » et de « ONA », l’Œuvre Nationale des Aveugles) propose aux personnes handicapées de la vue des balades en tandem à faire pâlir les plus sportifs des cyclotouristes!

Le succès est au rendez-vous. Non seulement le club permet à une trentaine de mal- et non-voyants de s’adonner sans risque aux joies du vélo mais aussi la formule du tandem développe entre la personne handicapée de la vue et son pilote une complicité de chaque instant. La communication est évidemment essentielle entre les partenaires et implique une relation de confiance. Le pilote doit ainsi prévenir son coéquipier quand il va changer de vitesse ou quand le tandem va devoir s’arrêter, à un feu rouge par exemple.

De fin mars à début novembre, l’agenda de Cyclone A est bien rempli et les destinations variées: Pajottenland, Condroz, Limbourg... autant de paysages, bien sûr, mais aussi de reliefs, d’odeurs, de sensations de vitesse.

Mohamed El Arnouki, échevin de la Famille, en charge de la politique en faveur des personnes handicapées, rappelle que l’asbl est toujours à la recherche de pilotes de tandem en suffisance. Alors, si vous avez des fourmis dans les jambes et que vous désirez pédaler « solidaire », n’hésitez pas à les contacter!a 

En savoir plus:

www.cyclone-a.be

Repost 0
Published by Mohamed El Arnouki - dans Handicap
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:28

seydi-sag-thomas-570.jpg

25 nouveaux logements, construits dans le cadre du Plan Régional du Logement, ont été inaugurés avenue Philippe Thomas ce 17 février.

Ils contribuent à améliorer l'offre de logements sociaux à Schaerbeek, en quantité bien sûr, mais surtout en qualité. Car cet immeuble créé par le bureau 'Pierre Blondel Architectes' a gagné le pari de bien s'intégrer aux immeubles existants, tout en offrant de beaux logements, lumineux et spacieux.

Construit sur une parcelle restée vide entre d’autres bâtiments du Foyer Schaerbeekois, l’immeuble offre 25 nouveaux appartements de 2 à 4 chambres, bénéficiant tous d’une terrasse ou d’un petit jardin. 

Ce projet financé par la Région de Bruxelles-Capitale vient compléter le patrimoine du Foyer Schaerbeekois; les logements seront mis en location d’ici au mois de juin.

Le Foyer Schaerbeekois bénéficiera dans les années à venir de cinq autres projets de production de logements dans le cadre de ce plan: quatre projets sur des terrains qui appartiennent au Foyer (Corbeau, Gillisquet, Jacquet, Marbotin) et un projet qui viendra s’implanter sur un terrain de la Régie régionale et dont le Foyer sera gestionnaire (Reyers, dont le chantier commencera bientôt).

Les locataires du Foyer Schaerbeekois étaient nombreux à avoir fait le déplacement pour venir visiter cette belle réalisation et ont ainsi eu l’occasion de rencontrer les autorités communales et régionales présentes. 

Repost 0
Published by Seydi sag - dans Foyer Schaerbeekois
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 15:59

plan-velo.jpgFin janvier, le Collège des Bourgmestre et Echevins a adopté un Plan Vélo communal. Ce plan a également fait l’objet d’une prise d’acte au Conseil communal. Schaerbeek dispose maintenant d’un outil d’aide à la décision en matière de politique cyclable, qui guidera notamment les choix d’aménagement de l’espace public.

« Ce document est le résultat d’une collaboration active entre des cyclistes, des décideurs politiques et des techniciens de l’administration. Ce plan a également fait l’objet d’une présentation et d’un débat avec un panel de citoyens. Ceci nous a notamment permis de dégager des priorités d’actions à mener », explique Denis Grimberghs, Echevin de la Mobilité.

En effet, la première  phase du travail a consisté à analyser chaque composante de la politique cyclable telle qu’elle se pratique actuellement.

La deuxième phase a permis de dresser une série de recommandations et, sur cette base, d’élaborer un plan d’actions. Celui-ci s'articule autour de 4 axes:

1. Rouler à vélo, pour ce qui concerne l’infrastructure (les aménagements) et le réseau cyclable (y compris le balisage).

2. Le vélo à l’arrêt, pour ce qui touche au stationnement de courte et longue durée des vélos.

3. Encourager le vélo, pour ce qui a trait à l'information, la sensibilisation et l'éducation.

4. Ancrer la politique cyclable, s'agissant des aspects organisationnels ainsi que des moyens humains et financiers à déployer.

En février 2012, Schaerbeek, a été retenue par la Région pour évaluer sa politique communale cycliste et élaborer un plan d’action vélo. Nos avons bénéficié d’un accompagnement d’experts qui ont travaillé sur base d’une méthode déjà appliquée avec succès dans 195 villes européennes réparties dans 24 pays européens.

Plus d'infos:

Repost 0
Published by Astrid De Groeve - dans Mobilité
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 17:01

police-1030.jpg

Pour le cdH de Schaerbeek, le droit de vivre en sécurité est le premier des droits de l’homme. Se sentir en sécurité est une condition fondamentale de l’épanouissement personnel et la base du vivre ensemble.

A l’initiative de Mahinur Özdemir, députée régionale cdH et cheffe de groupe au Conseil communal, le cdH de Schaerbeek organisera le 17 mars prochain une rencontre citoyenne avec Joëlle Milquet, Vice-Première Ministre et Ministre de l’Intérieur, afin de permettre aux citoyens schaerbeekois de lui faire part de leurs préoccupations en matière de sécurité.

Depuis près de 10 ans, le taux de criminalité a baissé de 30% à Schaerbeek et nous nous en réjouissons. La décision de la Ministre de l’Intérieur de recruter entre autres 400 nouveaux policiers spécifiquement affectés à la sécurisation des transports en commun à Bruxelles, dont 46 qui ont rejoint directement notre zone de police, permettra de continuer l’effort schaerbeekois déjà entrepris.

Au-delà de la criminalité, de nombreuses incivilités du quotidien contribuent parfois à pourrir la vie de quartier: bruit, malpropreté, insécurité routière, stationnement dangereux, … La nouvelle loi sur les sanctions administratives communales élaborée par la Ministre de l’Intérieur et entrée en vigueur ce 1er janvier permet aux communes de sanctionner un nombre plus important de ces comportements intolérables. Le cdH de Schaerbeek restera attentif à son application locale.

Vous souhaitez aborder ces problématiques avec la Ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet ou lui faire part de votre témoignage? N’hésitez pas à venir la rencontrer le lundi 17 mars à partir de 20h00!

Rencontre citoyenne avec Joëlle Milquet et Mahinur Özdemir
Quand? Le lundi 17 mars à 20h00
Où? Rue Royale-Sainte-Marie 200 à 1030 Schaerbeek
Merci de vous inscrire: info@cdh1030.be

Repost 0
Published by Mahinur Özdemir - dans Sécurité et prévention
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 17:20

seniorie-victor-hugo.jpg

Première mise en œuvre concrète du Plan Logement communal, un nouveau règlement relatif aux seniories a été approuvé par le Conseil communal du mercredi 29 janvier, à l’initiative de l'Echevin du Logement, Denis Grimberghs.

A ne pas confondre avec une maison de repos (MR) ou une maison de repos et de soins (MRS), destinées aux aînés ne pouvant plus vivre seuls, les seniories communales sont des bâtiments composés d’appartements, de studios ou de flats mis en location par la commune et réservés aux personnes du troisième âge ou aux couples dont au moins une personne a atteint l’âge de 65 ans au moment de leur attribution. Il existe deux seniories communales à Schaerbeek: la première se situe rue Brems et comporte 107 logements, la seconde se situe rue du Radium et se compose de 24 logements.

Denis Grimberghs nous explique que « ce nouveau règlement permet notamment d’objectiver la manière dont les appartements des seniories communales sont attribuées ». En effet, les seniories sont désormais clairement accessibles aux aînés schaerbeekois de plus de 65 ans - qui peuvent s’inscrire sur la liste d’attente dès leurs 60 ans - et l’attribution est réglée par un système de priorités. Des points de priorité sont ainsi conférés en fonction de certaines situations comme un handicap, l’âge de la personne, le fait d’être dans un logement insalubre ou d’avoir reçu un renon ainsi que le temps d’attente sur la liste.

L’adoption de ce règlement est un premier pas vers la concrétisation d'un des objectifs du Plan Logement communal: assurer le maintien de nos seniors dans les quartiers qu’ils connaissent. Dans ce cadre, la majorité s’est engagée à construire une 3ème seniorie dans les prochaines années.

Quelles sont les conditions pour s’inscrire sur la liste des candidats à une seniorie?
Ne pas être propriétaire d’un logement ni en Belgique, ni à l’éfranger
Etre domicilié à Schaerbeek ou avoir un lien de rattachement avec la commune de Schaerbeek

Repost 0
Published by Denis Grimberghs - dans Logement
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 17:33

tram-1030.jpg

Chaque année, à la même période, la STIB revoit l'offre qu'elle propose sur son réseau, en fonction de l’évolution de la quantité de voyageurs à transporter, des moyens financiers mis à disposition par la région et du matériel roulant disponible.

Concrètement, plusieurs changements sont annoncés cette année au bénéfice des Schaerbeekois. Sur plusieurs lignes en effet, les fréquences seront renforcées les samedis et dimanches et, ce, à partir du 10 mars.

Lignes de tram concernées:

  • Ligne 3: les samedis et dimanches matin, toutes les 15 min au lieu de 20 min
  • Ligne 4: les samedis, toutes les 15 min au lieu de 20 min
  • Ligne 7: les samedis matins, toutes les 15 min au lieu de 20 min; les samedis après midi, toutes les 12 min au lieu de 15 min
  • Ligne 25: les samedis matins, toutes les 15 min au lieu de 20 min; les samedis après midi, toutes les 12 min au lieu de 15 min

Lignes de bus concernées:

  • Ligne 64: les samedis après midi, toutes les 12 min au lieu de 15 min
  • Ligne 65: les samedis après midi, toutes les 12 min au lieu de 15 min
  • Ligne 66: les samedis, toutes les 12 min au lieu de 15 min

Par ailleurs, concernant l’exploitation de la ligne 62, deux problèmes principaux se posaient: d’une part, l’exploitation par des trams de type 2000 générait des nuisances sonores pour les riverains et, d’autre part, cette ligne était peu attractive du fait de la faible distance couverte, sans assurer de liaisons stratégiques entre quartiers.

« Des travaux d’infrastructure place Meiser sont programmés à la fin du printemps en vue de réduire le bruit du passage des trams. En outre, dès le 10 mars, la ligne 62 sera prolongée jusqu’au cimetière de Jette et, à partir du 22 avril, cette même ligne sera également prolongée en semaine jusqu’à Eurocontrol (OTAN) », précise Denis Grimberghs, Echevin de la Mobilité.

En ce qui concerne la ligne 21, en heure de pointe, la ligne sera limitée à l’arrêt Lekaerts, ceci en raison de la prolongation de la ligne 62.

Pour toute précision concernant les horaires ou la recherche d’itinéraires, consultez le site www.stib.be.

Repost 0
Published by Denis Grimberghs - dans Mobilité
commenter cet article

Newsletter mensuelle

Rechercher

Rejoindre le cdH

Réseaux sociaux

facebook 32   

Articles Récents

  • Tout savoir sur le futur quartier Josaphat
    - flyer_josaphat_03.2017.pdf Le futur quartier Josaphat n'est pas encore sorti de terres, mais il suscite déjà la curiosité. Afin de répondre à toutes les questions et d'établir un dialogue avec toutes les parties prenantes, la SAU (société d'acquisition...
  • Saisissant avant - après avenue Rogier
    La façade de l'immeuble avant et après rénovation L'immeuble appartenant à l'école Sainte Marie la Sagesse a fait peau neuve avec l'aide de nombreux acteurs. Délaissé, il était sur le point d'être taxé comme immeuble à l'abandon. Il accueillera bientôt...
  • Reyers: Schaerbeek entendue !
    Le réaménagement de Reyers a connu une nouvelle étape positive avec l'annonce de la modification des plans concernant les trémies, qui passeront à une bande de circulation. Le détail à découvrir dans l'article du Soir du 4 juillet 2017.
  • Compte 2016, le boni est au rendez-vous
    Le Soir du 23 juin traitait du compte 2016, et notamment du boni de 6 millions, résultat d'une diminution des dépenses (85% du budget seulement a été consommé). Réduction des dépenses mais également augmentation des rentrées, avec 1,18 millions d'euros...
  • Le parc Josaphat au coeur de l'été
    Le programme de la deuxième édition de The Park To Be est en ligne! Tout au long des deux mois d'été, partez à la découverte d'une multitude d'activités au cœur de Schaerbeek: bibliothèque partagée, balade en âne, yoga, pétanque, films, danse et bien...

Dans les médias

La Scancar, nouvelle arme contre la fraude

(La DH, 03/06/2016)

 

Le boulevard Albert II à une bande: un chantier "inutile" selon Schaerbeek

(RTBF, 27/04/2016)

Un nouveau parking place Lehon

(RTBF, 26/04/2016)

Schaarbeek plant drie ondergrondse parkings

(Bruzz.be, 21/04/2016)

Schaerbeek s'estime lésée et attaque l'Etat

(L'Echo, 20/04/2016)

Viaduc Reyers: les travaux reprennent mais la Commune est perplexe

(RTBF, 11/04/2016)

Viaduc Reyers: et la concertation?

(Le Soir, 09/04/2016)

Plan bus: Schaerbeek attend la ligne 56 avec impatience

(Le Soir, 18/03/2016)

Stationnement: l'alternative zonale de Schaerbeek 

(Le Soir, 06/11/2015)

Wi-Fi gratuit opérationnel place Colignon
(La Libre, 24/10/2014)

Schaerbeek: le stationnement est désormais payant jusqu’à 20 heures
(Le Soir, 29/08/2014)

Le viaduc Reyers, bientôt la fin
(Télé Bruxelles, 25/08/2014)

Reyers: les experts envisageraient la démolition complète du viaduc
(RTBF, 25/08/2014)

En route vers une destruction du viaduc Reyers?
(La DH, 25/08/2014)

Viaduc Reyers: «80% de chances qu'on le démolisse» selon l'échevin Grimberghs
(La Capitale, 25/08/2014)

Les potagers de la rue Navez sauvés
(La Libre, 12/05/2014)

Il manque une vingtaine de plaines de jeux!
(La DH, 10/02/2014)

Pour une taxe régionale sur les antennes
(La DH, 13/12/2013)

Du Wi-Fi gratuit partout!
(La DH, 11/10/2013)

En gonflant la taxe, Schaerbeek incite ses entreprises à ouvrir leurs parkings la nuit
(RTBF, 10/10/2013)

Schaerbeek veut convaincre les entreprises d'ouvrir leurs parkings aux riverains
(RTBF, 04/10/2013)

L'interview: Denis Grimberghs
(Télé Bruxelles, 26/09/2013)

Gemeente Schaarbeek deelt zijn parkeerplaatsen
(brusselsnieuws.be, 26/09/2013)

Schaerbeek partage ses parkings
(La Libre, 26/09/2013)

Augmentation du prix des stationnements à Bruxelles
(RTL-TVI, 01/08/2013)

Où peut-on encore lâcher Médor?
(La DH, 05/07/2013)

Ils évitent de payer leurs amendes d'horodateur grâce à une plaque étrangère
(RTL-TVI, 21/06/2013)

Les redevances impayées des plaques étrangères
(La Libre, 21/06/2013)

"Distinguons les Bruxellois des navetteurs!"
(La DH, 31/05/2013)

Meiser voit poindre le bout de son tunnel
(Le Soir, 02/03/2013)

L’immobilier neuf est-il plus avantageux que l'ancien, ou l'inverse?
(Le Soir, 28/02/2013)

"REB? Une fausse bonne idée!"
(Le Soir, 09/02/2013)

Un échevin en totale immersion
(La DH, 07/02/2013)

Les sabots, bientôt à Bruxelles?
(Télé Bruxelles, 19/12/2013)

Documents utiles